Joue-là comme Beckham!

Entre culture Indienne et Britannique ; Joue-là comme Beckham, programmé au 3ème trimestre d’École au cinéma nous fait voyager entre deux cultures tout en nous interrogeant sur des problématiques fondamentales de notre société : l’intégration des immigrés, la place de la femme, etc… Sans jamais être moralisateur ou pathos, ce long-métrage coloré, dynamique, à l’humour typiquement anglais est une réussite.


Britannico-allemand – 112mn – Angleterre – 2002
REALISATEUR: Gurinder CHADHA
MUSIQUE : Gregg ALEXANDER et Victoria BECKAM et Curtis MAYFIELD et John MCELHONE
TITRE ORIGINAL : Bend it like Beckham                                                         DISTRIBUTEUR : Metropolitan Filmexport                                                           SCENARIO: Gurinder CHADHA, Guljit BINDRA, Paul MAYEDA BERGES
MUSIQUE: Craig PRUESS                                                                                                   MONTAGE : Justin KRISH

Synopsis
Jess vit à Londres avec ses parents. Dans sa famille, les traditions de leur pays d’origine, l’Inde, sont strictement respectées. Car les parents veulent que leur fille sache cuisiner les plats traditionnels et se marie avec un Indien de bonne famille. Or Jess n’a qu’une passion : le football. Elle vénère David Beckham et rêve de faire partie d’une équipe féminine. Un jour, elle rencontre Jules, une jeune Anglaise de son âge qui partage sa passion. Ensemble, elles s’inscrivent dans un club. Mais Jess doit le dissimuler à ses parents, qui n’accepteraient jamais que leur fille montre ses jambes en pratiquant un sport d’hommes. Commence alors une longue lutte contre les idées reçues…

Critique Télérama                                                                                                       Jesminder, appelez-la Jess, joue au foot comme personne. Au parc, dans son quartier londonien, cette jeune Anglo-Indienne pique le ballon à tous ses potes mâles. Bientôt repérée par Jules, autre mordue du ballon rond, elle devient membre de l’équipe féminine du coin. Entraînements, matchs, étincelles : à la maison, sa vocation déclenche une tempête sous le turban. On ne court pas en short dans un stade quand on approche de l’âge où il faut trouver un bon mari. Jess se désole. Elle était si douée, et son entraîneur, si joli garçon. Va-t-elle réussir à contourner la tradition et à vivre pleinement sa passion ? Cocktail sucré et coloré de thèmes populaires ­ le foot, la romance, les joies et peines de l’intégration ­ Joue-la comme Beckham (la superstar de Manchester United est l’idole des deux footballeuses) a été habilement dosé pour plaire à tous les publics. Résultat : c’est un des plus gros succès de l’année en Angleterre. Les matchs se déroulent en musique, avec ce qu’il faut d’accélérés et de ralentis, d’images syncopées pour flatter l’amateur de clips. On leur préférera les séquences au sein de la famille indienne, qui, pour tirer un peu sur la corde du pittoresque, ne manquent ni de sensibilité ni de tendresse. Un divertissement léger, mais agréable, qui, à l’instar de Jess (énergique Parminder Nagra) « la joue » droit au but – Cécile Mury

POUR ALLER PLUS LOIN :

Document pédagogique Aisne

Joue-là comme Beckam 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: